INDESIRALES AU GAZON #gazon #pelouse #potagerderoland

#gazon #pelouse #potagerderoland #pelouse #herbe #biodiversité #tonte

 

Le gazon, … On espère presque tous un tapis vert parfait, Mais est-ce bien raisonnable ? C’est une vraie question, comment avoir un beau gazon ?

 

Simplicité ???

Le gazon, c’est peut-être le plus compliqué au jardin… En tout cas, pour avoir un gazon parfait ! Le gazon est un mélange de graminées sélectionnés, mais avec le temps, d’autres herbes s’en mêlent. D’abord à la création du gazon, s’il reste quelques racines d’herbes indésirables comme les pissenlits ou les liserons, ils repousseront rapidement au milieu de votre carré vert. Ensuite, si l’on habite à la campagne d’autant plus, les graines s’envolent ici ou là et apportent leur lot de « mauvaises » herbes en plein milieu de l’espace vert, qui devient rapidement une « vulgaire » pelouse.

La tonte

Bien-sûr, on essaie de préserver l’essentiel en tondant régulièrement. Les mélanges de graminée qui composent le gazon ont un développement assez bas contrairement à d’autres vivaces indésirables qui viennent s’installer ici ou là. En tondant régulièrement, les grandes herbes ont plus de mal à se développer, et c’est mieux pour les plus petites qui prennent de l’ampleur rapidement. Mais prudence, lorsqu’il fait très chaud, la tonte sévère n’est pas un bon plan. Plus la pelouse est haute et plus l’humidité reste dans le sol, limitant ainsi la sécheresse… Pas simple !

Les herbes

Et puis, en pleine canicule, heureusement qu’elles sont là, ces soi-disant mauvaises herbes pour apporter un peu de verdure. Le trèfle reste vert au moment de la sécheresse alors que le gazon a disparu. Et en plus, s’il fleurit, il est bénéfique pour les abeilles. En prime, vous trouverez peut-être un trèfle à 4 feuilles histoire de vous porter bonheur.

Le Lierre terrestre (Glechoma hederacea L.) est également une plante vivace qui développe ses longues tiges ici ou là. Vous savez que certains jardiniers en sont friands et qu’ils l’utilisent pour en faire des confitures ! Le plantain… On le mange en salade et il permet de limiter les piqures d’insecte lorsqu’on se frotte avec sa feuille ! Je passe sur les salades de pissenlits, avec des petits lardons, c’est idéal au printemps !

Bonne ou mauvaise

Finalement, ce n’est pas si simple de gérer un beau gazon… Heureusement, de bonnes mauvaises herbes sont là pour nous aider. Elles peuvent être utiles et peuvent aussi rester verte et apporter un peu de couleur alors que les graminées ont disparu. En particulier en plein été. Le mieux, c’est de prévoir une partie « pelouse », bien tondue, pour permettre aux enfants de jouer au foot. Et plus loin, dans le fond du jardin, pourquoi ne pas laisser la prairie se développer pour apporter de la nourriture aux insectes en laissant les fleurs des champs se développer. A vous de faire le choix !

Roland Motte… Jardinier !

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.