poireau sous la neige

Le poireau

#poireau #potager #jardin #jardinier #récolte #hiver #consommerlocal

 

Nous n’avons pas attendu longtemps avant que cette nouvelle année au jardin commence… Mais faut-il encore poireauter … Ou faire le poireau ?

 

Le poireau

Poireauter, vous connaissez ? C’est un verbe qui signifie : rester planter là, sans bouger, en attendant quelqu’un qui ne vient pas. Dans certain cas, le poireau est proche du pigeon… Et faire le poireau, c’est aussi rester debout, sans bouger, en attendant les ordres… Lorsqu’on dit que le planton fait le poireau, il n’y a pas de rapport avec le jardin ! Le planton n’est pas le plancton et encore moins l’action de planter, la phonétique est identique, mais le sens est différent. Pas simple la langue française !

Dans tous les cas, notre poireau reste là, debout dans le jardin. Alors que les autres légumes ont disparu, lui est encore là, sous la neige, au cœur de l’hiver.

Le poireau est un légume résistant, c’est sûr !

Poireau en hiver !

Nos amis les poireaux sont donc capables de passer l’hiver tranquillement, et pratiquement en toutes régions.

Pour les réussir, c’est assez facile, on va les semer entre mars et mai. Et pour éviter de vous prendre la tête avec les semis, vous pouvez les repiquer. On trouve au printemps de jeunes plants dans le commerce, souvent en botte. Comme les salades, on va ensuite les installer dans le jardin. On l’arrose au début de la plantation et ensuite, surtout en période sèche. Le poireau aime la fraicheur et on peut même pailler les pieds pour garder l’humidité. La récolte se fera au fur et à mesure des besoins et peut donc se prolonger au cœur de l’hiver puisque notre légume phare résiste bien au froid.

La famille

Coté botanique, le poireau fait partie de la famille des alliacées, maintenant Amaryllidaceae. Dans cette famille, le genre Allium compte des plantes que vous connaissez bien, le poireau pour commencer. Mais dans la famille Allium, il y a aussi l’oignon, l’ail, qu’il soit décoratif ou non, et même la ciboulette.

Le point commun de toutes ces plantes, c’est la proximité en goût. En croquant dans l’une de ces feuilles ou l’un de ces bulbes, on devine assez vite que ces plantes ont du « caractère » ! Autre avantage, tous sont très peu caloriques. Le poireau est aussi une plante riche en antioxydants. Dernier avantage, il facilite la digestion. Et en plus, c’est bon !

Recette

Évidemment, après les fêtes, avec une plante peu calorique et riche en antioxydants, c’est juste ce qu’il nous faut ! Alors comment procéder pour un bon « poireau-vinaigrette » ?

On va commencer par cuire en œuf afin d’obtenir un œuf dur. Ensuite, il faudra cuire les poireaux, c’est facile : c’est 15 minutes à la vapeur. Dans un bol, mélangez 3 cuillères à soupe d’huile et une cuillère à soupe de vinaigre, on ajoute le jaune d’œuf bien écrasé. Avec des échalotes hachées, c’est encore meilleur. Remuez bien pour obtenir un mélange homogène.

Ajoutez là-dessus les petits morceaux de blanc d’œuf. Il ne vous reste plus qu’à servir vos poireaux avec cette belle vinaigrette !

Roland Motte… Jardinier !

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *