Bonne année !!!

#bonneannée #happynewyear #2023 #jardin #jardinier #futur #nouvelan #meilleursvoeux

 

Tradition oblige, c’est le moment de vous souhaiter à tous une bonne année, et aussi une bonne santé. Et l’avenir alors, 2023, ça s’annonce comment ?

 

Bonne année 2022 ?

Commençons par le bilan avant cette Bonne année. Si vous êtes comme la plupart des Français (70%), vous pensez que 2022 était pourri et que 2023 sera encore pire.

Pas de quoi devenir heureux avec de telles pensées… Il faut dire qu’on a été servi ! Entre la guerre en Ukraine, les rebonds du Covid, les énergies qui flambent, les blocages en tout genre… Et ne parle même pas de l’environnement… Heu, si, il est aussi d’en parler. On nous a dit que 2022 était une année charnière, soit nous agissons, soit nous basculons dans le changement climatique à tout va avec les tempêtes qui vont avec ! Bon, mais comme voilà à peu près 5 à 10 ans que les experts nous avertissent de façon très claire, nous ne devrions pas être surpris. Mieux encore, on s’y est habitué. Le catastrophisme est devenu la norme.

Alors c’est vrai que les vendeurs d’actualités, les journalistes, les chaines d’infos… Ne vivent que grâce au surprenant, à l’imprévu, au trash, au cataclysmique… Et nous, qui nous abreuvons de ces mauvaises nouvelles au quotidien, nous finissons par penser que la fin du monde est proche. Là aussi, c’est devenu la norme. Tout va mal ! Sauf les audiences.

La déprime est un outil marketing efficace !

Bonne année aux énergies

Vous n’êtes pas passés à côté, les énergies coutent la peau du dos, et se chauffer devient un luxe. Les coupures de courant sont prévues pour l’hiver 2023, parce que nous ne savons pas faire d’économie. Oui, mais non, enfin… Pas sûr. A court terme, certains d’entre nous sont assez éveillés pour se dire que les économies d’énergie commencent sur le pas de sa porte. C’est le cas par exemple de cette action citoyenne que vous pourrez retrouver sur le site www.lightsoff.fr Un site créé par des citoyens pour des citoyens. Le principe est simple : interpeller amicalement les commerçants et les enseignes afin d’éteindre les lumières le soir en fermant le point de vente. Un décret interdit depuis 10 ans l’éclairage des bâtiments non résidentiels de 1h à 6h du matin. En créant le dialogue et en passant un message aux enseignes concernées, inutile de créer la polémique. Les commerçants réagissent d’ailleurs très favorablement à ces appels au bon sens. Si tout le monde s’y met, les économies sont possibles. Et en regardant de plus près les travaux des scientifiques, on s’aperçoit que de nouvelles solutions énergétiques renouvelables sont dans les tuyaux. La fusion nucléaire, sans déchet, contre la fission nucléaire actuelle. Zut alors, voilà des avancées ou des actions qui pourraient nous rendre optimistes…

Il en est de même pour les cellules de pérovskites qui vont considérablement optimiser la performance des panneaux photovoltaïques. Y’a de l’espoir en stock. ?

Bonne année l’environnement

On continue notre petit tour de la bonne année avec de bonnes nouvelles pour l’environnement… Non, sans blague ? Avec ce qu’on nous annonce, les séismes, les tsunamis, les réfugiés, l’effondrement de la biodiversité ??? Ben si, la preuve…

On apprend, par exemple, que les ours bruns continuent de se développer dans les Pyrénées. Certes, il n’y a que 70 individus et quelques polémiques, mais le symbole est positif. Pareil pour les loups qui reviennent doucement aux Pays Bas, 150 ans ou presque après leur disparition. Même cas de figure pour les dauphins dans les eaux du Potomac aux USA. Après un travail de dépollution du fleuve, les colonies de mammifères marins augmentent pour le plus grand plaisir de tous.

Oui, c’est vrai, ce n’est pas spectaculaires et c’est bien moins vendeur que les vidéos montrant la prolifération des frelons asiatiques et les images destructrices de tsunamis. Mais bon, y’a pas que du désespoir autour de nous. En cherchant un peu, on arrive à trouver de quoi se réjouir même s’il reste un long chemin à parcourir.

Pas facile de raconter des histoires positives aujourd’hui… Non seulement c’est à contre-courant et c’est même suspect. Nous devons respectons la morosité ambiante pour être crédibles !

Coluche disait, « ce n’est pas parce qu’ils sont nombreux à avoir tort, qu’ils ont raison ». Et pour paraphraser l’artiste, on pourrait dire simplement « ce n’est pas parce qu’ils sont nombreux à être pessimistes, qu’on ne doit pas rester optimiste ! »

Bonne année le jardin

Et au jardin 2023 sera comment ? Pour les affaires, on ne prend pas de risque à dire qu’elles seront meilleures qu’en 2022 !

En se projetant à plus long terme, le jardin a un autre avantage : il est porteur d’espoir, de bien-être, de bonheur et en plus, il déborde de végétaux. Le végétal sera notre sauveur !

Autour de nous, dans l’assiette, dans la santé, dans notre quotidien…

A force de lire, de voir et d’entendre des informations tristes à mourir, nous avons tous besoin d’un refuge. La nature est ce refuge. Attention, pas la nature sauvage qui est lointaine et dangereuse. On parle bien de la nature accessible au commun des consommateurs, celle qui est devant notre porte. Il s’agit du jardin et des espaces verts.

Plus les chaines d’infos annoncent de catastrophes et la mort de la planète à court terme, et plus nous avons besoin de notre cocon vert. Le jardin, le paysage et les espaces verts ont de beaux jours devant eux. Quand tout va mal, le refuge vert est là pour nous sauver. Et si vous voulez rester raccord, soyez positifs ! Un jardinier pessimiste, ce n’est pas naturel !

Roland Motte… Jardinier !

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *