#ouipub #millennials #boiteauxlettres #jardin #jardinerie #rayonjardin #communication #reseauxsociaux

 

Le « Stop Pub » a vécu, le « Oui Pub » arrive ! Pour ceux qui ne l’avaient pas encore remarqué, le papier touche progressivement à sa fin. Petit à petit, tranquillement, nous allons devoir nous habituer à communiquer autrement. Vous êtes prêts ?

 

Oui Pub !

Tout commence le 31 mars 2022. Le dispositif Oui Pub prévu dans le cadre de la loi « Climat » se met progressivement en place. Pour commencer, c’est une quinzaine d’agglomérations qui vont tester le processus.

Le principe est simple. Auparavant, si vous ne vouliez pas de pub dans la boite aux lettres, vous deviez l’indiquer clairement en collant une étiquette Stop Pub. Ce Stop Pub est devenu la norme. Pour les 15 villes concernées par ce changement, elles seront observées à la loupe afin de continuer l’opération au niveau national.

La différence, c’est que nos concitoyens devront préciser s’ils souhaitent avoir des pubs en indiquant Oui Pub sur leur boite. Si vous ne marquez rien, vous ne recevrez rien.

Le changement est significatif. En considérant ceux qui s’en foutent et laissent faire les choses, avant, ils recevaient des prospectus, maintenant, ils n’en recevront plus.

Les 8 à 900 000 tonnes de publicités papier distribuées chaque année pourraient réduire de moitié. Sans ce lien direct avec les consommateurs, les distributeurs et les marques vont devoir au plus vite changer d’outil de communication.

Il est temps d’investir dans les réseaux sociaux, les podcasts et autres communications virtuelles.

En route pour le DATA à grande échelle !

Les données sur le sujet ?

Et pourtant, 55% des français considèrent utiles toutes ces infos publicitaires. 1 consommateur sur 3 fait ses courses en étant influencé par le catalogue reçu et 1 sur 5 le garde en main lorsqu’il se déplace en magasin.

A contraria, 42% jettent systématiquement toutes ces pubs et autres catalogues sans même y jeter un petit coup d’œil.

En comptant tout le monde, nous avons, au final, un peu plus de 13% de taux de lecture de ces informations promotionnelles.

Nous voilà donc coincés entre le gaspillage : plus de la moitié de ces tracts terminent direct à la poubelle ! Et la possibilité d’information : une bonne partie de la population est encore accro à cette forme de publicité.

Il y a un troisième point à prendre en compte, c’est la pression du climat. Chaque gaspillage nous devient insupportable lorsque nous n’en sommes pas à l’origine.

900 000 tonnes de papier, ça fait évidemment réfléchir. On se connait, nous voulons bien être informés au plus vite des offres existantes, mais nous ne voulons plus polluer la planète. Comment faire ?

50/50

Les sondages se suivent et se ressemblent, la lecture des prospectus se fera à 50/50. 52% des françaisdéclarent aujourd’hui qu’ils apposeront l’autocollant « Oui Pub » sur leur boite aux lettres afin d’être informés de la vie des marques et des points de vente.

La transition est en marche. Avec ce coup porté au papier, le mobile devient le premier média de communication.

En envoyant des sms, des post et autres publications, nous pourrons avec cet outil, toucher 44 millions d’utilisateurs. Le temps des boites aux lettres sera bientôt remplacé par l’ère du portable. Même en s’accrochant aux feuilles, nous ne pourrons plus inverser le cours de l’histoire et il est temps de prévoir l’avenir si nous souhaitons toujours communiquer efficacement avec nos clients.

Le confinement et les suites de la pandémie ont bien-sûr accéléré les choses. Nous aurions tellement aimé que cette transition se passe en douceur, au moins le temps d’une génération.

Mais ce n’est pas le cas, l’urgence est à nos portes et malheur à celui qui n’a pas anticipé ce changement de paradigme. Nous voilà dedans, jusqu’aux oreilles !

Au-delà

On pourrait pester contre cette volonté de supprimer le papier. On pourrait se dire que trois feuilles en plus ou en moins ne vont pas décider de l’avenir du climat… On pourrait. Mais le problème n’est peut-être plus là. Les Millennials, ces clients de moins de 35 ans ont résolu le problème pour nous. Bien loin de se poser la question de l’impact du papier ou non, ces jeunes consommateurs se branchent sur d’autres canaux que la boite aux lettres pour s’informer. Ils sont même 42% à utiliser les médias sociaux pour toutes leurs recherches de communication et d’information. Et c’est 50% pour les Z (les – de 25 ans). Autant dire que plus le temps passe, et moins le papier sera utilisé, ce n’est même plus une histoire d’écologie ou de gaspillage.

Alors bien-sûr, le commerce jardin doit se préparer à cette nouvelle donne. En 2021, et d’après un sondage de XERFI pour Val’hor, nous apprenions que 89% des acteurs du jardin sont sur les réseaux… Super ! Et 82% alimentent ces comptes avec des informations une seule fois par mois. C’est très peu ! Et si en plus il faut collecter les DATA de nos clients, il reste un long chemin à parcourir !

Et nous n’avons pas trop de temps pour en discuter.

Nous avons donc un peu d’activité à programmer dans les mois à venir… En route !

 

Roland Motte… Jardinier !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.