chou de Bruxelles

Chou de Bruxelles !

#choudebruxelles #potagerderoland #chou #jardin #potager #legume #plante

D’où vient le Chou de Bruxelles ? Il est tout simplement Belge ! Sans blague, il a plus d’un atout à faire valoir et ce serait dommage de ne pas le cultiver !

Chou de Bruxelles

Brassica oleracea est un chou un peu particulier. Il est plutôt grand avec des feuilles de chou… Normal ! Sa particularité, c’est d’avoir une grande tige centrale avec de petits bourgeons feuillés. C’est eux qu’on va déguster en hiver, après la récolte. Alors certes, certains diront que de leurs souvenirs de cantine scolaire, le chou de Bruxelles n’est pas digne de leur table. Ils se trompent !!! Lorsqu’il est cuisiné …aux petits oignons, il est délicieux ! Mais revenons au jardin. C’est un légume original. Il donne de la hauteur dans les massifs en cette période où il n’y a plus grand chose à récolter ! Et, un détail non négligeable aussi, c’est sa hauteur. Une grande plante légèrement bleutée apporte un look plutôt sympa à notre petit coin vivrier.

Coté culture

C’est une plante qui ne réclame que très peu de place au potager. Normal puisqu’elle pousse en hauteur. Et vous n’avez pas d’excuse, même sans jardin, elle peut pousser en carré potager et pourquoi pas en pot si ce dernier est assez conséquent. Coté exposition, il a besoin de plein soleil. Même si en plein été, avec la canicule qui cogne, il est comme les autres choux, c’est pas le top. En pleine été, lorsque le thermomètre s’affole, les altises deviennent dangereuses pour lui. Les altises sont de petites bestioles très voraces.

Et évidemment, l’arrosage est primordial. Dès qu’il s’agit de chou, qu’ils soient de Bruxelles ou d’ailleurs, il est préférable de bien le pailler pour que le pied garde l’humidité.

Autre chose ?

Il s’agit d’une plante bisannuelle. La plante bisannuelle est capable de vivre 2 saisons. On la plante au printemps, elle reste en place en hiver et disparaît la seconde année. Si on laisse se développer notre chou de Bruxelles, il va fleurir et mourir ensuite. Il faudra donc le replanter chaque année.

Mais, j’allais oublié de vous parler de son origine, c’est quand même important…

Le chou de Bruxelles serait un dérivé du chou de Milan. C’est au 17eme siècle, que les maraichers de Saint Gilles, une commune proche de Bruxelles, ont sélectionné cette variété qui leur permettait de gagner de la place dans les jardins. La pousse à la verticale augmentait les rendements sur une même surface, pas bête !

Récolte

Et ces petits bourgeons que nous dégustons commencent à se former dès l’été. Si vous les observez bien, vous les verrez grossir progressivement. La récolte se fait en fonction de leur taille. Il faut qu’ils atteignent entre 3 et 4 centimètres de diamètre pour commencer à s’y intéresser. On ne récolte pas tout d’un coup, il faut retourner régulièrement dans le jardin !

On commence naturellement par les choux du bas de la tige car ce sont eux les premiers à s’être développés puis on remonte au fur et à mesure des besoins.

Soyez patients, la récolte s’étale sur plusieurs jours, vous aurez ainsi tout le temps de préparer différentes recettes…

Une recette ?

Côté santé, ce petit chou est connu et reconnu pour être riche en vitamine C, en antioxydants et en fibres. En plus d’être pauvre en calories car il contient peu de sucres et peu de graisses.

Voici une petite recette qui fera définitivement fuir vos vieux souvenir de cantine. Il s’agit d’une petite préparation assez simple aux accents japonais. Vous allez voir, ça va vous plaire ! Faites d’abord une incision en forme de croix à la base de chaque chou pour accélérer la cuisson. Ensuite, on va les cuire à la vapeur pendant au moins 15 minutes. Pendant ce temps, préparez une vinaigrette avec 3 cuillères à soupe d’huile de noisette, 2 cuillères à soupe de sauce soja. J’en oublie… Ajoutez aussi 2 cuillères à soupe de marmelade d’oranges amères et 1 cuillère à café de graines de sésame. Voilà, on y est ! Coupez les choux en deux, et vous n’avez plus qu’à servir tiède avec la vinaigrette. Un régal !

Roland Motte… Jardinier !

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *