En pleine période de taille, on pourrait en profiter pour faire des boutures !

Mais avant de vous lancer dans la taille à tout va dans votre espace de vie extérieure, il serait judicieux de commencer par la taille du saule ! Si vous n’en avez pas, regardez du côté du voisinage…

Pourquoi viser le saule ? Pour faire de l’eau de saule ! L’eau de saule est une préparation naturelle qui a le grand avantage d’agir comme une hormone de bouturage en favorisant de développement des racines.  Ce qui est très important lorsque l’on fait des boutures et qu’on vise à les réussir !

Comment ça marche ? C’est en fait, l’écorce des saules qui contient une substance, la salicyline qui, chez les végétaux, empêche d’une part la cicatrisation des plaies de coupe mais aussi la déshydratation du rameau. Du coup, cette action favorise le développement des racines.

Pour faire de l’eau de saule, il suffit de couper des branches de saule, vous pouvez utiliser au choix du saule blanc, du saule pleureur, du saule marsault…. Mettez-les à tremper dans un récipient remplit d’eau, et laissez-les en l’état pendant au moins 4 semaines. Avec la macération, vous allez voir apparaître un gel translucide à la surface de l’eau et sur les rameaux. C’est ce gel qu’il faudra récupérer dans un bocal de verre. Et lorsque vous voudrez effectuer des boutures, il suffira d’enduire vos boutures avec ce gel avant de les planter en terre.

Janvier est un très bon mois pour faire des boutures de cassissiers, groseilliers, figuiers, de sureaux… Mais d’abord, faites votre eau de saule !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.